Pinus pinea

Le Pin Parasol est un arbre qui nous fait instantanément penser au soleil, d’où son nom évocateur de parasol.

Superbe essence endémique de méditerranée, il s’est très bien adapté dans le Volvestre notamment. Il peut atteindre 20 mètres, possède surtout un remarquable houppier dense en plateau.

Dans la région, on le trouve souvent à l’entrée des domaines et fermes, souvent isolés ou par deux, bordant le chemin d’accès à la bâtisse.

 

Côté Histoire

C’est un arbre qui est un symbole de la liberté. Les protestants le choisissent lorsque leur est rendue la liberté de culte. Une tradition orale protestante relate qu’un pin parasol signale une maison amie, que deux pins donnent l’assurance du couvert et que trois garantissent le gîte.

C’est cette fonction de repère qui aurait été mise en avant par les protestants afin d’affirmer leur appartenance à la Réforme. Dans la symbolique huguenote, le Pin Parasol permet de repérer les foyers protestants en Ariège, dans le Tarn et dans les Cévennes. Cela fut jusqu’au début du XXe siècle.

Il est également choisi par les paysans lors des affranchissements de terres par leurs seigneurs. Ils plantent des pins parasols pour indiquer l’entrée de leurs fermes.

 

Côté Cuisine

Les fruits du Pin Parasol sont les pignon, que l’on retrouve beaucoup dans la cuisine du Maghreb, notamment dans les pâtisseries.

Ils seront délicieux également en salade avec une tartine de chèvre chaud et quelques brins de romarin.

Vous recouvrez le tout d’un filet d’huile de noix et vous dégustez.

Bon appétit.

 

Retour les Arbres du Volvestre