Buxus sempervirens

Le Buis est un arbuste bien connu des spécialistes de l’art topiaire. En effet, nous avons tous en tête les magnifiques jardins à la Française de Versailles, avec ses kilomètres de buis taillés au cordeau.

Le buis est un arbuste aux ramifications ligneuses, originaire d’Europe méridionale, à l’odeur légèrement âcre et acide, nanti d’un petit feuillage toxique, vert foncé, luisant, dense et persistant. Il peut atteindre 5m de haut.

Mais c’est également un arbuste remarquable par sa longévité, ainsi que par la dureté et la qualité de son bois.

Cependant, nous connaissons depuis quelques années une attaque de la Pyrale du Buis, papillon ravageur qui vient à bout de nombreux buis centenaires de la région.

Coté légendes

Symbole de persévérance et de l’immortalité de l’âme car toujours vert. Dans la tradition grecque, il était consacré à Pluton, dieu protecteur des arbres à végétation perpétuelle. Il fut considéré comme arbre funéraire et infernal jadis consacré à Hadès (dieu grec des mort) Il représentait aussi la stérilité.

Le buis est bénit par les prêtres chrétiens, le dimanche des rameux et le conservent près d’un crucifix.

Le buis, plante gauloise par excellence, était récolté à l’équinoxe de printemps. Il était distribué au public pour protéger les maisons de la foudre et les animaux de la mortalité. Le buis des « rameaux » en tant que cérémonie nous proviens des Gaulois. Les gens ont fait semblant depuis les invasions romaines de croire à l’aspect religieux qui leur a été imposé.

Cette plante est « gardienne  » de la vie. Sept feuilles de buis séparées (détachées du rameau) placés sous le lit rétablit l’harmonie du couple.Il faut cette présence pendant vingt et un jours, de ces feuilles pour un bon résultat.

Selon une croyance Berrichonne, une branche de buis placée entre les doigts d’un défunt dans le cercueil, fleurit tous les printemps si celui-ci est allé au paradis.

 

Retour les Arbres du Volvestre