Hyacinthoides non-scripta

La jacinthe sauvage se présente sous la forme de délicates clochettes, aussi jolies qu’éphémères.

Aimant particulièrement les sols riches et humides, on retrouve leurs étonnantes floraisons en parterre pendant quelques jours entre mars et avril dans les forêts claires et les sous-bois.

Coté Histoire

La jacinthe des bois illustre le rêve de l’éternelle jeunesse. Dans la mythologie grecque, le berger Endymion souhaitait l’immortalité, mais sa condition de mortel rendait la chose impossible. Aussi Séléné, déesse de la Lune, qui en était éprise, trouva-t-elle un subterfuge : elle le plongea dans un éternel sommeil, et put ainsi le rejoindre chaque nuit.

Est-ce à cause de cette légende, toujours est-il qu’au premier siècle de notre ère, le bulbe de jacinthe était utilisé pour garder une apparence juvénile aux jeunes esclaves, en ralentissant la croissance du système pileux, c’est du moins Pline qui l’affirme…

Durant le Moyen-Age, on dit que les jacinthes des bois sont enchantées. On averti les enfants de ne pas s’égarer seuls au milieu de ces fleurs et encore moins d’en cueillir, les esprits de la forêt, en colère, les empêcheraient alors de retrouver le chemin de leur maison.

Ses fleurs peuvent être utilisées dans des potions empêchant les cauchemars et leur parfum chasse le chagrin.

Retour les Plantes du Volvestre